Press Release

Papier hygiénique et changements climatiques: Le NRDC fait le point sur la « Problématique du papier hygiénique » en classant les différentes marques selon leur durabilité

De nouveaux gagnants et les mêmes vieux perdants au classement du papier hygiénique du NRDC

Margie Kelly
mkelly@nrdc.org
541-222-9699

For the English translation, please refer here: Toilet Paper and Climate Change

WASHINGTON – Le NRDC (Natural Resources Defense Council) a publié aujourd’hui une analyse actualisée des incidences climatiques découlant du déversement de l’« arbre à la toilette » qui détruit la forêt boréale canadienne, une zone cruciale pour le climat. Le rapport « Issue with Tissue 2.0 » (Problématique du papier hygiénique) comprend un nouveau classement selon la durabilité des marques de papier hygiénique et d’autres produits en papier hygiénique fabriqués par les principaux producteurs américains.

Alors que l’émergence du papier hygiénique comme l’un des produits les plus recherchés aux États-Unis a été un effet secondaire inattendu de la COVID-19, la pénurie de papier hygiénique a mis en évidence l’urgence de trouver un moyen plus durable et plus résistant de fabriquer des produits en papier tissu. À l’heure actuelle, l’industrie abat un million d’acres de forêt boréale chaque année – ce qui place le Canada au troisième rang mondial, derrière la Russie et le Brésil, en termes de perte de forêts intactes – en partie pour produire de la pâte à papier que les fabricants américains transforment en un produit jetable ultime : le papier hygiénique.

« En fabriquant du papier hygiénique à partir de forêts anciennes qui sont essentielles à la lutte contre les changements climatiques, les entreprises de papier tissu évacuent nos forêts et l’avenir de notre planète », a déclaré Shelley Vinyard, directrice de la campagne boréale du NRDC et co-auteure du rapport. « Plutôt que d’exacerber la crise climatique, les entreprises comme Procter & Gamble doivent prendre des mesures de toute urgence pour créer des produits plus durables. Notre planète n’a pas le temps d’attendre que les plus grandes entreprises du monde prennent des demi-mesures ou rejettent la faute sur d’autres », a déclaré Mme Vinyard.

Le classement 2020 du NRDC présente 26 marques de papier hygiénique et attribue une note de A ou A+ à 11 marques, dont la nouvelle gagnante « Who Gives A Crap » (Qui s’en soucie?), qui a reçu la meilleure note pour ses rouleaux fabriqués à partir de matériaux 100 % recyclés, dont 95 % de produits recyclés après consommation. Les grandes marques - Charmin, Cottonelle et Quilted Northern - arrivent en queue de peloton avec la note F, car leurs produits sont entièrement fabriqués à partir de fibres de forêts vierges. Le NRDC a également évalué des marques de mouchoirs et d’essuie-tout.

De concert avec des dirigeants autochtones et d’autres partenaires, le NRDC pousse les fabricants américains de papier tissu comme Procter & Gamble à prendre des mesures pour minimiser leur impact sur la planète, notamment en utilisant au moins 50 % de pâte à papier issue du recyclage post-consommation, ce qui permettrait d’éviter la transformation d’au moins 1,6 million de tonnes de bois vierge en produits de papier tissu jetables chaque année.

Mandy Gull, vice-grand chef de la Nation crie, a déclaré : « Le mode de vie des Cris est inextricablement lié à la forêt boréale de notre territoire de l’Eeyou Istchee. Les produits de papier tissu d’origine non durable sont fabriqués au détriment des forêts intactes qui disparaissent rapidement et qui, une fois coupées, ne sont plus jamais les mêmes. Nous ressentons déjà les effets des changements climatiques sur notre territoire, et la perte de nos forêts ne fera qu’aggraver la situation. La santé de la forêt, source de vie, et de ses animaux est liée à la nôtre, ainsi qu’à la santé de nos enfants et des enfants de nos enfants. Nous devons inventer une façon d’être différente de la façon dont nous vivons les uns avec les autres sur cette Terre, en commençant par protéger les arbres, les animaux et les personnes qui vivent dans la forêt ».

Le papier hygiénique libère du carbone chaque fois que l’on tire la chasse d’eau, ce qui met les grands fabricants de papier hygiénique américains sur la sellette pour leur rôle dans la transformation de la forêt boréale canadienne d’un actif à un passif climatique.

« L’industrie soutient souvent qu’il suffit de replanter une forêt une fois qu’elle a été coupée à blanc. Mais les vieilles forêts de la région boréale mettent des siècles à se développer; on ne peut pas simplement les remplacer. Nous savons maintenant que, lorsqu’elles repoussent, les forêts n’ont pas la même valeur pour le climat, même des décennies après avoir été coupées à blanc », a déclaré Jennifer Skene, avocate du Projet Canada du NRDC et co-auteure du rapport.

Quelques faits sur le climat par rapport à la forêt boréale canadienne :

  • La végétation et les sols en lente décomposition de la forêt captent près de deux fois plus de carbone que celui contenu dans toutes les réserves de pétrole récupérables du monde.
  • Ces dernières années, le Canada s’est classé au troisième rang mondial pour la perte de forêts intactes, derrière la Russie et le Brésil, en grande partie à cause de l’exploitation forestière.
  • Un million d’acres de forêt boréale canadienne sont coupés à blanc chaque année.
  • Chaque seconde, l’industrie coupe 1 400 pieds carrés de forêt boréale, soit une superficie de la taille d’une petite maison.
  • Chaque minute, la zone coupée à blanc atteint la taille d’un petit quadrilatère urbain.

En plus de mettre au défi les grandes marques de papier tissu d’ajouter de la pâte à papier issue du recyclage post-consommation aux produits, le NRDC appelle également les fabricants de papier tissu à investir dans la recherche sur les fibres recyclées et alternatives et à cesser de s’approvisionner en pâte à papier provenant d’habitats essentiels d’espèces menacées et de zones où les sociétés d’exploitation forestière n’ont pas obtenu le consentement libre, préalable et éclairé des peuples autochtones avant d’exploiter leurs terres traditionnelles.

Ressources additionnelles

###

Le NRDC (Natural Resources Defense Council) est une organisation environnementale internationale à but non lucratif qui compte plus de 3 millions de membres et de militants en ligne. Depuis 1970, nos avocats, scientifiques et autres spécialistes de l’environnement travaillent à la protection des ressources naturelles, de la santé publique et de l’environnement partout dans le monde. Le NRDC a des bureaux à New York, Washington, Los Angeles, San Francisco, Chicago, Bozeman, MT et Pékin. Visitez-nous sur NRDC.org et suivez-nous sur Twitter @NRDC.

Join Us

When you sign up you'll become a member of NRDC's Activist Network. We will keep you informed with the latest alerts and progress reports.